Blog "Mon école pour Lina"


Début peu, une ONG, Plan France ,http://www.planfrance.org/, qui lutte pour scolariser les filles dans le monde entier a lançé un blog simulant une maman qui déscolarise sa fille pour lui faire l'école à la maison.
hors celle-ci ne lui donnant pas d'instruction, autre que faire le ménage afin de "devenir une bonne épouse et mère". Aucune trace d'instruction autre que celle-ci puisque la "maman" estimerait que le reste n'est pas utile.



Afin de lancer cette campagne, ces derniers ont payé des bloggeurs actifs sur la toile pour s'indigner "faussement" de la situation dans des articles à sensation:
Alertée par nos membres, UNIE, s'est immédiatement mise en quête de plus amples informations sur le ou les auteurs de ce blog. Nous avons finalement pris contact avec cette ONG afin de leur exposer notre point de vue. A savoir que ce faux blog jette l'opprobre sur l'instruction en famille en discréditant toutes les familles françaises pratiquant l'IEF.

Déja plusieurs articles de presse en parlent:



où on peut y lire, entre autre :

"Les mères stigmatisées
Enfin, cette campagne a un autre effet potentiellement dévastateur: elle disqualifie par extension les parents qui font vraiment l'école à la maison. Même si l'instruction des enfants est obligatoire, elle peut être dans certains cas délivrée par les parents. On peut trouver à redire à ce sytème, mais «mon école pour lina» ne peut que faciliter les amalgames et laisser penser que tous les parents pratiquant l'école à la maison sont des illuminés moyennageux. Ce qui est très loin d'être le cas.
"



Des bloggueuses choquées, certaines partiquant elles-même l'ief , réagissent sur le net :



Nous ne contestons pas le fait que cette cause est particulièrement délicate à traiter et essentielle pour les fillettes et les femmes de par le monde, mais nous ne voulons pas que ce soit au détriment de l'Instruction en Famille qui est déjà bien mise à mal en France depuis de nombreuses années.

Suite à notre conversation téléphonique, il en ressort que Plan France s'est engagée à travailler en étroite collaboration avec UNIE pour rétablir la situation, nous vous tiendrons informé au fur et à mesure de l'évolution des choses. Il va de soit que, toutefois, si Plan France ne respecte pas ses engagements, UNIE se réserve le droit d'ester en justice contre Plan France.



Voici la réponse faite par mail par cette ONG :

Madame Borel,

La campagne que nous avons lancée à l’occasion de la 4e journée internationale des filles a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, notamment en lien avec la mise en ligne d’un blog factice.

Notre association souhaite sensibiliser les Français – sondage à l’appui – sur la problématique de l’esclavage domestique qui prive actuellement 11,3 millions de filles en âge d’accéder à une éducation dans les pays en développement.


Notre intention n’est donc nullement de dénigrer l’enseignement à domicile pratiqué en France.
Le sujet de l’éducation des filles dans le monde peine à intéresser le grand public et les médias. Cette réalité est sans doute trop lointaine pour interpeller l’opinion publique en France.

C’est pourquoi nous faisons venir la semaine prochaine à Paris, une jeune Népalaise, Urmila Chaudhary, qui a vécu cet esclavage domestique durant 12 ans, séparée de sa famille, avant d’être aidée et secourue – comme 3 700 autres – par notre association.


Vous pouvez d’ailleurs découvrir son histoire dans la vidéo suivante : 
http://www.planfrance.org/actualites/en-images/videos/urmila-12-ans-desclavage/


Urmila se bat désormais dans son pays à nos côtés pour faire interdire cette pratique qui affecte des milliers d’enfants, en particulier les filles et les plus pauvres, en les privant de tout accès à l’éducation.


Ce sont ces situations dans les pays en développement que nous souhaitons dénoncer, et en aucun cas l’enseignement à domicile en France.

Les messages que nous allons diffuser aujourd’hui et la semaine prochaine seront l’occasion de clarifier ce point.


En espérant avoir répondu à votre questionnement légitime, soyez assurée, chère Madame, de ma sincère considération.



Yvan Savy


Directeur Plan International France

REPONSE DE NOTRE ASSOCIATION
Monsieur ,


Suite à nos échanges d'hier, je vous envoi comme convenu un document qui vous permettra d'apprécier la situation inconfortable des familles qui ont choisis consciement et légalement d'instruire leur enfants à la maison en France.

Vous serez plus à même ainsi de comprendre en quoi le faux blog "mon école pour Lina" porte préjudice à notre combat quotidien pour faire reconnaître et accepter cette pratique comme une alternative à l'école.

Nous sommes biens conscients des inquiétudes régulièrement soulevées par les personnes qui méconnaissent l’ief, tant sur le niveau scolaire des enfants en ief et leur devenir que sur leur socialisation. C’est pourquoi nous réunissons sur notre site des documents qui permettent de répondre à ces inquiétudes:
Vous pouvez également consulter notre mémoire sur l’ief qui récapitule l’historique de l’ief en France ainsi que toute la législation autour de cette pratique qui reste encore peu connue.
Nous vous transmettons également l’adresse de notre site où vous pourrez trouver de nombreuses informations : http://association-unie.blogspot.fr/
Même si j'ai bien compris que votre intention première avec cette campagne n’était absolument pas de dénigrer l’enseignement à domicile en France cette campagne porte atteinte à de nombreux enfants ainsi qu'à leurs familles. C'est pourquoi nous resterons vigileant quand à la suite que vous donnerez à notre demande de clarification et restons en attente d'un nouveau contact avec vos services afin de vérifier ensembles le contenu de votre mise au point .

Un communiqué à d'ors et déjà été publié sur notre site , avec la réponse mailée que vous nous avez envogé ce matin comme convenu , vous pouvez le consuleter sur notre site en suivant ce lien : http://association-unie.blogspot.fr/2015/09/blog-mon-ecole-pour-lina.html

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire et vous prions de croire, Monsieur, en nos respectueuses et sincères salutations. 
Mme Borel 
09 80 86 18 69

Au 5 novembre 2015, nous n'avons toujours pas de nouvelles de cette ONG, et nous constatons qu'à ce jour, non seulement, pas un mot d'excuse de leur part, pas un mail, pas un démenti officiel mais en plus le blog est désormais en accès restreint par mot de passe.



Retour Action contre le blog "Mon école pour Lina"